Comment financer la création d’un site web

L’un des problèmes qui entraînent des retards dans la création de projets de développement de sites web est le manque de fonds pour les financer.

Comme point de départ de cet aspect, il faut tenir compte du fait que le développement d’un site web n’est pas différent de tout autre projet de l’institution en termes de ressources requises pour sa mise en œuvre ; cela implique que le financement nécessaire doit être calculé et estimé en fonction du modèle conceptuel créé pour la mise en œuvre du projet.

Un autre élément général qui peut aider à l’évaluation du coût de développement d’un site Web est que le projet le plus coûteux n’est pas nécessairement le meilleur, puisqu’il y aura toujours la possibilité qu’il y ait des technologies plus stables ou émergentes qui offrent un meilleur rapport coût/bénéfice.

En termes de ressources financières, les coûts associés suivants peuvent être mentionnés :

  1. Coût de la mise en œuvre : les besoins en matériel informatique, tels que les logiciels et le matériel adaptés aux fonctionnalités requises pour le site, et les ressources humaines capables de mener à bien le projet, ce qui peut impliquer le recrutement de personnel, la formation de celui-ci ou des coûts d’externalisation
  2. Coûts de développement : chaque étape envisagée dans le modèle conceptuel du site sera associée à des coûts de développement. En ce sens, il convient d’examiner la possibilité de mettre en œuvre le site par le biais d’un système évolutif, dans lequel le coût de développement peut être divisé par étapes ; de cette façon, on évitera un fort impact sur le budget
  3. Coûts de maintenance et de mise à jour : cela implique des dépenses de personnel, une refonte et un ajustement des procédures et une mise à jour des informations. Ce poste doit prendre en compte les coûts informatiques connexes, tels que l’hébergement et la connectivité du site web, entre autres

Types de financement

Étant donné que tous ces coûts impliquent l’allocation de ressources organisationnelles qui, par définition, sont rares, il est conseillé, lors de l’évaluation du développement d’un site web, de définir simultanément les coûts d’opportunité respectifs.

Pour traiter cet aspect, les fonds internes ne doivent pas être considérés comme la seule source possible. Il existe différentes institutions de l’État et des organisations internationales, qui permettent d’accéder à diverses sources qui facilitent le financement et auxquelles les projets peuvent être soumis.

Compte tenu de ce qui précède, ce sujet a été divisé en deux domaines :

  1. Sources de financement internes
  2. Sources externes de financement

Sources de financement internes

Il s’agit de l’ensemble des systèmes que l’institution elle-même a mis en place pour financer les projets de développement web qu’elle souhaite réaliser.

D’un point de vue général, la recommandation est que le budget interne annuel, qui est examiné par le ministère des finances, devrait inclure tous les projets liés à l’informatique et aux nouvelles technologies, afin d’allouer les fonds qui correspondent aux activités du domaine.

Dans ce sens, la recommandation est de faire des calculs adéquats de tous les coûts mentionnés ci-dessus, afin d’obtenir effectivement l’allocation pour les projets à développer annuellement dans l’institution.

Sources externes de financement

Il s’agit notamment de la capacité de l’institution à obtenir des fonds de tiers pour financer les projets de développement web qu’elle souhaite réaliser.

La ligne à investiguer dans cet aspect est l’existence des soi-disant fonds compétitifs qui sont occasionnellement disponibles à travers d’autres agences gouvernementales et aussi dans des organisations internationales pour la promotion de ce type de projet.

Par exemple, vous habitez en Suisse ? Alors vous pouvez demander un crédit en Suisse pour financer votre projet de création d’un site web.

Grâce à ces fonds, qui ne sont pas limités en termes de sujets à financer, il est possible d’obtenir de nouvelles ressources pour le développement de projets.

Parmi les projets qui peuvent être présentés et qui sont éligibles à un financement figurent ceux qui favorisent la participation des citoyens, le contact avec les organisations sociales, les systèmes d’information communautaires ou toute autre initiative innovante.

Bien que les fonds aient des règlements qui doivent être connus et acceptés au moment de la demande, il convient de noter qu’en général, ces fonds ont des restrictions spécifiques en ce sens qu’ils financent des projets ayant des objectifs précis et une durée déterminée, avec des restrictions sur la prolongation des délais.

En ce sens, il est nécessaire que les projets aient une durée limitée à une année civile ou, alternativement, que leur poursuite pour une période supplémentaire soit explicitée. Il convient toutefois d’examiner le règlement particulier du fonds pour voir comment il fonctionne.

Laisser un commentaire